distribution de dividendes fictifs

La distribution de dividendes fictifs constitue une infraction. En effet, les associés ou actionnaires d’une société ont droit à une part du bénéfice généré par celle-ci. Toutefois lorsque le résultat est déficitaire il n’est pas possible de distribuer de dividendes. Si des dividendes sont tout de même distribué on parle de dividendes fictifs.

Rappel d’une infraction

Pour rappel une infraction est constitué lorsque 3 éléments sont présents : un élément légal, matériel et moral.

La distribution de dividendes fictifs est bien une infraction puisque les 3 éléments sont réunies.

L’infraction pour distribution de dividendes fictifs

1- Élément légal

L’élément légal est caractérisé par une loi. Si aucune loi prévoit cette infraction, nous ne sommes pas en présence d’une infraction.

Ici la distribution de dividendes fictifs est bien une infraction qualifié par l’article L241-3 (sociétés à responsabilité limitée) et L242-6 (sociétés par actions) du code de commerce. La loi prévoit une amende de 5 ans de prison est 375 000 € d’amendes pour les dirigeants qui réalisent cette infraction.

La distribution de dividendes fictifs peut être réalisée en l’absence d’inventaire ou par un inventaire frauduleux qui rend la distribution de dividendes possibles alors qu’en réalité l’entreprise ne devrait pas pouvoir en distribuer.

Nous sommes également dans le cas d’une distribution de dividendes fictifs lorsque la distribution en réserve légale n’est pas accomplie. Les sociétés par actions (SA, SAS, SCA) et SARL doivent chaque année portée 5% de leur bénéfice dans la limite de 10% de leur capital social en réserve légale. Et les statuts peuvent prévoir des proportions plus importantes. Si la bonne proportion n’a pas été mise en réserve légale mais distribué aux associés nous sommes là encore en présence d’une infraction.

A savoir : Si le dirigeant a effectué un inventaire frauduleux celui-ci a également effectué une autre infraction qui est la présentation des comptes ne donnant pas une image fidèle de la situation financière.

2- Élément matériel

Un agissement doit être effectué pour que l’infraction soit constituée. Cet agissement s’est l’élément matériel.

Dans ce cas l’élément matériel soit l’agissement peut être :

  • La réalisation d’un inventaire frauduleux
  • Absence de mise en réserve des bénéfices
  • Absence d’un inventaire

3- Élément moral

L’élément moral est définit par la volonté d’agir dans ce sens. Le dirigeant a délibérément à l’encontre de la loi. Un dirigeant qui réalise une distribution de dividendes fictifs a forcément conscience de son action sachant que nul n’est censé ignorer la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =