Les auteurs classiques : management

auteurs classiques management taylor fayol max weber

La théorie des organisations regroupe différents courants de penser. A travers cet article nous allons nous concentrer sur les auteurs classiques. L’école classique est née lors de la seconde révolution industrielle.

3 grands auteurs classiques :

Taylor (one best way)

Taylor est un des auteurs classiques le plus connu. Il s’est fait connaître en analysant le système de production. Selon Taylor pour que le système de production soit efficace il est nécessaire de rationaliser la production. Cette rationalisation consiste à étudier le temps et les mouvements consacrés à chaque tâche. Les ouvriers ont donc tout à porté de main et répète la même tâche. Taylor explique que les salariés sont motivés uniquement par un salaire au rendement et qu’il est nécessaire d’imposer un contrôle permanent et spécialisé des salariés. Il s’agit toujours selon lui de la meilleure façon de produire : le one best way.

Fayol (l’unité de commandement)

Fayol reprend les travaux de Taylor. Il explique ensuite que cette rationalisation des tâches, ce one best way peut s’appliquer à l’ensemble des activités de l’organisation et non seulement qu’à l’activité de production.
C’est l’unité de commandement.

Fayol définit l’ensemble des activités de l’organisation à travers 6 fonctions:

  • technique de production.
  • commerciale d’achat et vente.
  • comptable enregistrement et analyses des comptes.
  • financière optimise et gère les capitaux.
  • sécurité protège les personnes ainsi que le patrimoine.

Ainsi que la fonction administrative qui pour Fayol se caractérise par 5 fonctions:

  • Prévoir
  • Organiser
  • Commander
  • Coordonner
  • Contrôler

Enfin Fayol a également édicté 14 principes de commandement :

  • Division du travail: engendre une spécialisation des salariés, un effet d’expérience créateur de performance.
  • Autorité: facteur de direction des individus.
  • Discipline: les subordonnées doivent obéir au manager.
  • Unité de commandement: une personne ne reçoit des ordres que d’un seul manager.
  • Unité de d’objectif: l’ensemble des équipes doivent fournir des efforts vers un but commun.
  • Intérêt général: l’intérêt du collectif prime sur l’intérêt individuel.
  • Rémunération: La rémunération des salariés doit être équitable en fonction des efforts fournis.
  • Centralisation du pouvoir peut être décentralisé dans certains cas.
  • Hiérarchie verticale et horizontale : la hiérarchie verticale permet de propager les ordres et la hiérarchie horizontale permet la communication au sein d’un niveau de hiérarchie.
  • Optimisation: le matériel de l’organisation doit être optimisé afin d’éviter les pertes et maximiser le profit.
  • Équité: Chaque salarié doit être traité de la même manière.
  • Stabilité de l’emploi: la stabilité des salariés dans leur emploi créé un climat de confiance et de la motivation.
  • L’initiative: il est nécessaire de stimuler l’initiative.
  • Collectif: création d’une confiance mutuelle et d’un esprit d’équipe.
max weber ecole classique

Max Weber (Bureaucratie) :

Weber a quant à lui expliqué que l’organisation la plus performante organise sa production par le biais de règles et procédures. On parle de bureaucratie.

La bureaucratie s’appuie sur plusieurs principes :

  • Division du travail facteur de performance mais pour cela les missions de chacun doivent être explicitement délimités.
  • La structure hiérarchique: la hiérarchie et le rôle de chacun est définit.
  • Règles écrites: les règles et procédures doivent être claires et précisées par écrit.
  • Impersonnel: ces règles par un jeu impersonnel évitent tout conflit entre les individus au sein d’une organisation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
22 − 1 =