L’actif et le passif sont les éléments qui composent un bilan comptable. Le bilan comptable représente la situation financière d’une entité. Le bilan est un élément de la liasse fiscale qui doit être déposé chaque année. Mais alors comment est constitué ce bilan ? Qu’est ce qui compose l’actif et le passif ?

Définition de l’actif et passif

L’actif est l’ensemble des éléments que possède une entreprise. Le passif finance cet actif puisque le passif est lui composé de l’ensemble des éléments qui ont permit d’acquérir l’actif. L’actif est donc obligatoirement égal au passif.

Composition de l’actif

L’actif est composé de deux éléments l’actif dit « immobilisé » qui comprend les diverses sortes d’immobilisations et l’actif dit « circulant » qui contient en grande partie les créances et stocks de l’entreprise.

On parle d’actif immobilisé car il s’agit de biens qu’une entreprise est amenée à détenir sur une longue période. Alors que l’actif circulant correspond à des éléments amenés à disparaître sur une courte période.

ACTIF IMMOBILISE
Immobilisations incorporelles:
Immobilisations corporelles:
Immobilisations financières :
 Total des emplois stables
ACTIF CIRCULANT
Stocks et en-cours
Avances et acomptes versés sur commandes
Créances  
Charges constatées d’avance
 Total Actif circulant

Composition du passif

Le passif est lui composé des ressources stables ainsi que du passif circulant. Les ressources stables représentes ici les capacités financières de l’entreprise sur le long terme. Tandis que le passif circulant est lui aussi une capacité financière mais de court terme.

Vous vous dites peut être pourquoi il a dit que c’était le passif qui finance l’actif alors que le passif représente des dettes. On raisonne ici en terme de trésorerie comment avoir assez de trésorerie pour financer tous les éléments que j’ai à l’actif.

Avoir une créance nécessite bien de posséder de la trésorerie car en attendant que mon client me paye j’ai besoin de trésorerie pour pouvoir financer ce que j’ai vendu.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) ainsi que le fonds de roulement net global (FRNG) sont deux notions essentiels dans le suivi de sa trésorerie.

Capital  
Primes d’émission
Réserves 
Report à nouveau
Résultat de l’exercice
Subventions d’investissement
Provisions réglementées
 Total capitaux propres (I)
Provisions pour risques et charges
Dettes financières 
 Total (II)
 Ressources stables = I+II
Avances et acomptes reçues sur commandes en cours    
Dettes d’exploitation 
Dettes fiscales et sociales 
Produits constatés d’avance
 Total Passif circulant   

Le BFR et FRNG

Le besoin en fonds de roulement représente par un calcul la trésorerie qu’une entité doit posséder pour pouvoir fonctioner.

Le BFR se calcule de la façon suivante : Actif circulant – Passif circulant

Tandis que le fonds de roulement net global permet lui de financer les besoins en trésorerie de l’entreprise calculer précédemment par le BFR.

Le FRNG se calculer ainsi : Ressources stables – emplois stables

Il est important si vous êtes entrepreneur d’étudier ces éléments. Si votre fonds de roulement est largement supérieur à vos besoins c’est bien mais ça veut dire que vous avez de l’argent qui dort. La décision de placer ce surplus peut être intéressante.

Au contraire si votre BFR est supérieur au FRNG vous avez un besoin. Dans ce cas il peut être nécessaire de négocier avec vos clients des paiements anticipés, voir avec vos fournisseurs des rallonges ou alors demander un emprunt à votre banque, aux associés etc..

Vous l’avez compris le bilan par son actif et passif permet d’en connaître plus sur la situation financière d’une entreprise. Et des analyses intéressantes peuvent être menées par ce bilan.

Catégories : Comptabilité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 12 =