Taylor, Herzberg et Maslow sont des auteurs qui ont travaillé sur le sujet de la motivation au travail. Pour Taylor, la motivation des ouvriers résultait uniquement de la rémunération versée. L’auteur préconisait alors un salaire au rendement pour accroitre la productivité. Herzberg et Maslow sont allés à l’encontre de Taylor. Ces auteurs ont conclu que le salaire n’est pas le seul facteur de motivation et d’implication au travail. D’autres critères comme le bien être au travail sont à prendre en compte. Et c’est pourquoi nous avons décidé de présenter ici 6 conseils pour favoriser le bien être au travail.

Créer de l’interaction entre vos salariés

L’IFOP (institut français d’opinion publique) a récemment dévoilé une étude sur « comment les interactions au bureau créent de la performance ». Selon cette étude 59% des personnes ont déclaré se sentir isolés. Ils ressentent de ce fait plus de stress, moins d’épanouissement et moins de performance.

Et toujours selon cette étude, les entreprises qui arrivent à créer le plus de relations au travail seraient les plus performantes. L’idéal est un nombre de 3 à 10 relations chaque jour.

Reconnaissance du travail

Focus Rh a mené son enquête. Les résultats sont intéressants puisque 80% des salariés évoquent l’importance de la confiance portée par son employeur. Et d’autre part, 76% des salariés aimeraient que leur travail soit reconnu.

Choisir le bon manager

La revue américaine, Harvard Business revue a interrogé 35 000 salariés dans différents pays. La question posée était simple : donner un critère de la satisfaction au travail ? Il en ressort que pour la moitié des personnes interrogées les compétences du manager priment avant tout. Et les performances des équipes peuvent être encore plus importantes lorsque le manager a évolué au sein de l’entreprise. L’explication réside dans le fait que le manager à bien connaissance des différents métiers et peut donc créer l’environnement de travail idéal.

Evolution professionnelle/ développement de compétences

Pour 51% des français, il est préférable d’acquérir de nouvelles compétences qu’obtenir une promotion ou encore une augmentation de salaire. Cette étude qui avait pour objet « le développement de carrière » a été élaborée par le KellyGlobal Workforce Index et a recensé  230 000 témoignages.

Le développement de compétences est donc un facteur de la gestion des ressources humaines à ne pas négliger. Il s’agit d’un excellent moyen de stimuler et fidéliser ses équipes.

Un cadre de travail favorable

Vos salariés vont passer au minimum 7 heures par jour dans vos locaux, mettre en place un espace de travail adapté est indispensable :

Un salaire en adéquation avec les compétences de votre équipe

Même si le salaire n’est pas à lui seul un facteur de motivation au travail, il est tout de même un grand marqueur de reconnaissance et d’accomplissement. Le salaire contribue également à répondre à certains besoins, un salaire inadéquate peut créer un effet d’infidélité de la part de vos salariés.

Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =