Le dropshipping c’est la nouvelle tendance du e-commerce. Ce mécanisme fait beaucoup parler pour de bonnes, mais aussi mauvaises raisons. Qu’est-ce que le dropshipping ? Quels sont ses avantages ? Quels sont les pièges à éviter ?

Le dropshipping : qu’est ce que c’est ?

Le dropshipping est un mécanisme de vente de plus en plus plébiscité. Sa notoriété vient en particulier de nombreuses success story relayées sur les réseaux sociaux. Nous ne sommes pas là pour juger si ces succès relayés sur les réseaux sociaux afin de vendre des formations sont bien réelles, mais fort est de constater que ces publicités séduisent de plus en plus d’entrepreneurs.

Le dropshipping consiste à vendre des produits via un site e-commerce. La particularité est que le vendeur ne possède aucun des produits qu’il propose. C’est un système tripartite entre le fournisseur, le distributeur et le client. Enfin lorsqu’un client commande un produit sur un site de dropshipping, les fournisseurs partenaires du site du dropshipping se chargent d’expédier la commande au client.

Les conseils juridiques

De multiples sites de dropshipping ont fait scandale dernièrement notamment, car ces derniers ne respectaient pas la réglementation en vigueur. Il est désormais possible grâce à des outils comme Shopify ou encore Dropizy de créer un site de dropshipping à partir de 29 € par mois. En plus de ces prix attractifs, ces outils sont très simples d’utilisation. Cette accessibilité au e-commerce a fait naître de véritables problèmes. Créer un site de vente en ligne, c’est créer une véritable entreprise. Il est donc important de bénéficier des conseils d’un cabinet d’avocat spécialisé dans le dropshipping afin de faire fructifier votre entreprise. Celui-ci vous permettra aussi d’acheter ou de vendre un site de dropshipping. Si vous souhaitez vous lancer dans cette entreprise, il est essentiel de :

  • connaître les règles de constitution d’une entreprise pour faire du dropshipping légalement
  • établir des conditions générales de ventes (CGV) sur mesure : l’article L441-6 du code du commerce précise que la rédaction de CGV est obligatoire lorsque votre clientèle est composée de particuliers (B2C). Ces CGV permettent de poser un cadre, d’évoquer ses responsabilités et d’exposer ses conditions de vente.
  • respecter le règlement général sur la protection des données (RGPD) : les vendeurs en ligne sont amenés à collecter et traiter des données personnelles, ils doivent donc se plier à la réglementation en vigueur.
  • respecter le délai de rétraction de 14 jours, etc.

Quels sont les avantages du dropshipping ?

Comme expliqué précédemment, le propriétaire d’un site de dropshipping ne possède aucun produit. L’avantage principal du dropshipping est donc de limiter les risques et n’avoir aucun coût dans la location ou l’achat d’un entrepôt puisque celui-ci ne gère aucun stock. En effet, le dropshipping permet de proposer une gamme de produits sans aucun investissement hormis la mise en place d’un site d’e-commerce.

En résumé nous avons :

  1. Un client qui commande et règle une somme au site de dropshipping.
  2. Ensuite, le site de dropshipping reverse une partie de la somme à un fournisseur.
  3. Enfin le fournisseur livre le produit demandé au client.

Le dropshipping peut donc être intéressant pour faire ses premiers pas dans la vente en ligne ou encore en amont d’une nouvelle production pour tester l’attrait de ses clients à un type de produit en particulier. Le site doit en revanche être parfaitement fonctionnel, fluide et attractif, c’est le principal investissement à prévoir.

Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 30 =