Vous souhaitez vous lancer dans le transport routier de personnes ? Devenir chauffeur VTC (voiture de transport avec chauffeur) à votre compte via des plateformes comme Uber, LeCab, Chauffeur Privé ? L’activité de transport de personnes par voie routière est réglementée. Ce qui signifie que l’accès à la profession est limitée par des dispositions.

L’accès à l’activité de chauffeur VTC est limitée par les conditions suivantes.

Devenir VTC à son compte : la carte professionnelle VTC

Le point numéro pour devenir VTC à son compte et la carte professionnelle VTC. Pour obtenir la carte VTC il vous faut :

  • être titulaire du permis de conduire depuis plus de 3 ans. Les jeunes conducteurs ne peuvent donc pas être chauffeur VTC.
  • être apte physiquement à exercer la profession. Cette aptitude est délivrée par le préfet après la réalisation d’une visite médicale.
  • le futur chauffeur doit passer avec succès un examen. L’examen prend la forme d’une partie pratique et théorique avec un QCM (questions à choix multiples) et QRC (questions à réponses courtes). Cet examen porte sur 7 thématiques et notamment sur la sécurité routière, le français, l’anglais, la gestion, l’aspect commercial…
  • une fois les conditions précédentes accomplies, il doit demander sa carte professionnelle auprès de sa préfecture et régler la somme de 60.13 €. Une fois la carte reçue celle-ci est valable pour 5 ans.

Vous l’aurez compris le plus compliqué est d’obtenir le fameux examen. Aucune formation préalable n’est obligatoire pour s’inscrire à l’examen. Cependant, pour mettre toutes les chances de votre côté il est conseillé de suivre une formation. Il est possible de faire la formation chauffeur VTC en ligne et elle peut être financée par votre CPF (compte personnel de formation).

Devenir VTC : la création d’entreprise

Maintenant que vous possédez votre carte professionnelle VTC, il va falloir entamer vos démarches de création d’entreprise pour devenir VTC à son compte.

L’activité de VTC peut être réalisée sous une forme sociétaire (notamment la société par actions simplifiées unipersonnelle) ou d’entreprise individuelle.

L’option la plus utilisée du fait de sa simplicité et le choix de l’auto-entreprise. En effet l’auto-entreprise permet de faciliter la gestion de votre entreprise, comme le calcul des cotisations sociales et du résultat.

Mais l’auto-entreprise n’est pas forcément le meilleur choix. Nous avons réalisé un article à part entière pour vous aider dans votre choix : Comment choisir entre la SASU et l’auto-entreprise ?

Inscription au registre des VTC

Il est obligatoire pour devenir VTC de s’inscrire au registre des VTC.

Cette inscription se fait simplement en ligne en apportant plusieurs justificatifs :

  • Extrait K ou Kbis qui permet de justifier la création de votre activité en tant qu’indépendant
  • Carte grise de votre véhicule professionnel
  • Carte professionnelle de VTC
  • Attestation d’assurance de responsabilité civile

Et la somme de 170 € doit être réglée pour avoir droit de figurer sur ce registre.

Attention : l’inscription au registre des VTC doit être obligatoirement renouvelée tous les 5 ans.

Une formation continue

Pour avoir droit de perdurer dans le milieu des VTC, une formation est imposée aux chauffeurs tous les 5 ans.

Cette formation porte sur la sécurité routière et la réglementation liée aux transports. Elle prend la forme d’un stage de 14 heures qui doit être effectuée dans un centre de formation agréé.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 17 =