Souscrire à une assurance peut s’avérer un investissement rentable si au préalable vous vous informez avant de contracter. Les détails dans ce contenu.

Souscrire à une assurance est l’un des meilleurs moyens de se constituer un capital, de couvrir ses proches en cas de décès, de s’offrir une retraite supplémentaire voire de financer ses obsèques.

Cependant, comme n’importe quel investissement, il est important de connaître les rouages du contrat d’assurance et de se familiariser avec son fonctionnement avant souscription, afin d’éviter de mauvaises surprises.

Si vous êtes sur le point de souscrire à une assurance ou bien même que vous l’avez déjà fait, ce contenu vous concerne pour prendre connaissance de l’essentiel sur le contrat d’assurance.

La DDA et le renforcement du devoir de conseil de l’assureur

Pour les acteurs du secteur, il est impératif de sauvegarder les intérêts du consommateur désireux de souscrire à une assurance, d’où la Directive sur la Distribution d’Assurance (DDA).

L’obligation d’éclairer le consentement du client

Préalable à tout acte de vente, la DDA est une directive européenne qui impose aux fournisseurs d’offres d’assurance, le devoir d’éclairer le consentement du client.

Il faut souligner que l’un des objectifs clé de la DDA reste la protection du consommateur que l’assureur a le devoir de mettre dans les meilleures conditions pour lui permettre de faire un choix éclairé.

Concrètement, l’assureur est tenu de fournir bien plus que de simples informations. Sur la base d’une analyse pertinente et des avis impartiaux, il doit prodiguer des conseils sous forme de propositions ou de recommandations personnalisées permettant au souscripteur de mieux s’imprégner des produits, mais également de connaître le distributeur d’assurance avec lequel il collabore.

La mise à disposition des documents contractuels

Dans la dynamique d’offrir au souscripteur les conditions d’un choix optimal, le professionnel d’assurance a l’obligation de mettre à sa disposition l’ensemble des documents contractuels.

Cette exigence que consacre l’IPID, l’acronyme anglais de Insurance Product Information Document, est l’un des éléments majeurs de la DDA.

Pour le fournisseur de solutions d’assurance, il s’agit en effet, de produire un document normalisé avec la forme et le contenu requis et qui présente de façon détaillée les points clés dont le consommateur a besoin pour un choix judicieux.

Les points à vérifier avant de souscrire une assurance

Si le rôle de l’assureur est d’offrir au client les conditions favorables à un choix volontaire et éclairé, il incombe également à ce dernier de procéder à la vérification d’un certain nombre de points.

Les informations de base du contrat

Quelle que soit l’offre, avant de souscrire à une assurance, le souscripteur doit procéder à la vérification des informations de base telles que :

  • L’exactitude des coordonnées inscrites ;
  • Les éventuelles omissions ou déclarations erronées ;
  • L’adaptabilité des garanties à ses besoins ;
  • Le champ, la durée et les bénéficiaires des garanties.

Vérifier méticuleusement ces points permettra à l’assuré d’éviter des surprises désagréables en cas de survenance d’un risque, notion plus détaillée sur ce site.

points à vérifier souscrire assurance

Les conditions de mise en œuvre de l’indemnisation

La question de l’indemnisation est cruciale et mérite que l’assuré s’y penche et la comprenne avant d’apposer sa signature sur le document contractuel notamment les volets concernant :

  • Les plafonds de remboursement ;
  • Les différentes exclusions ;
  • Les franchises (le montant à la charge du souscripteur en cas de sinistre) ;
  • La valeur des biens assurés ;
  • La durée de l’indemnisation ;
  • Le délai de carence ;
  • Les seuils d’intervention.

Les modalités de modification et de résiliation du contrat d’assurance

Outre les points scrutés supra, l’assuré devra également vérifier dans les conditions générales du contrat, les modalités relatives à la modification et à la résiliation du contrat d’assurance.

Pourquoi ? Parce que généralement, les assureurs introduisent au contrat des clauses de révision leur permettant de majorer la prime en cas d’augmentation du risque assuré ou de conjoncture.

Il est donc utile de préciser que tous ces détails sont indispensables pour le client qui souhaite souscrire à une assurance.

Catégories : Placement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 19 =