FNP est l’acronyme qui correspond à facture non parvenue. Mais alors qu’est ce qu’une facture non parvenue ? Pourquoi doit-on enregistrer une FNP ? Quand et comment s’effectue la comptabilisation d’une FNP ? Nous répondrons à ces diverses interrogations.

Qu’est ce qu’une FNP ?

Une FNP soit une facture non parvenue, est le fait d’enregistrer une facture :

  • non encore reçue
  • ou reçue mais à une date postérieure à l’exercice auxquelles l’opération se rattache

La facture correspond à une charge. S’il s’agit d’un produit on parlera de facture à établir (FAE) et non de facture non parvenue.

Mais alors pourquoi enregistre-t-on ce type d’opération ?

Pourquoi doit-on enregistrer une FNP ?

En comptabilité plusieurs principes comptables sont imposés par le plan comptable général (PCG) :

  • Prudence
  • Prééminence de la réalité sur l’apparence
  • D’importance relative
  • Permanence des méthodes
  • Non compensation
  • Séparation des exercices

La comptabilisation FNP obéit plus particulièrement au respect du principe de séparation des exercices. Ce principe vise à enregistrer les opérations à l’exercice comptable auxquelles, ces opérations se rattachent.

Les opérations doivent en effet être comptabilisés sur l’exercice où l’opération est réalisée, prend sa source et non à leur date de facturation. La comptabilisation FNP intervient en fin d’exercice au moment de la révision des comptes. A savoir qu’il n’y a pas que la comptabilisation FNP à réaliser en fin d’exercice. De nombreux retraitements sont à effectuer en vue de la séparation des exercices. On appelle ces retraitements le cut-off. Ce terme vient de l’anglais « coupure ».

Le fait de respecter ce principe comptable permet d’être en accord avec l’article L123-14 du code de commerce qui stipule « les comptes annuels, les états financiers doivent être réguliers, sincères et donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise ».

Quand et comment enregistrer une FNP ?

Comme expliqué précédemment l’enregistrement d’une facture non parvenue intervient au moment de la révision des comptes, soit à la clôture des comptes.

La comptabilisation se fait par une écriture d’extourne. Ce qui signifie qu’à l’ouverture du prochain exercice l’écriture s’extournera, en langage familier cela veut dire que l’écriture va être inversée. Ce qui était au débit va se retrouver au crédit. Cette extourne en début d’exercice se fait en pratique automatiquement par le logiciel comptable. Nous expliquerons les raisons de cette extourne au moment de la présentation des écritures.

Comptabilisation des FNP à la fin de l’exercice

  • On débite le compte de charge associé à la facture pour son montant HT
  • On débite également le compte 44586 « TVA à régulariser sur facture non parvenue »
  • Et on crédite le compte 4081 « Fournisseur de facture non parvenue » pour le montant TTC
  • Ou crédit du compte 4084 si la facture concerne une immobilisation

L’écritures comptables de FNP ont donc une incidence sur le compte de résultat puisque la charge est rattaché à l’exercice concerné. Au niveau du bilan il y a bien un impact sur le bilan puisqu’une dette est constatée à travers le compte 408.

Comptabilisation FNP : extourne de début d’exercice

A l’ouverture du prochain exercice on va avoir à constater l’extourne si elle ne s’est pas faite automatiquement.

  • Créditer le compte de charge (6…) pour le montant HT
  • Crédit du compte 44586 de TVA sur facture non parvenue
  • Débit du compte 4081 ou 4084 pour le montant TTC

Cette extourne a lieu afin de ne pas comptabiliser à deux reprises la facture en charge. La facture doit être comptabilisée une seule fois sur l’exercice concernée, via l’écriture de FNP. Lors de l’exercice suivant, lorsque la facture est enfin transmise, celle-ci va être comptabilisée classiquement.

Comptabilisation de la facture à réception

  • Débit du compte de charge (6…) pour le montant HT
  • Débit du compte 4456 « TVA déductible »
  • Crédit du compte 40/404 « fournisseur » pour le montant TTC

L’extourne constatée permet donc bien d’éviter une double comptabilisation de la charge.

Si vous vous posez des interrogations sur la manière de comptabiliser une opération, n’hésitez pas à contacter votre expert-comptable.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 6 =