En matière de placement et d’investissement, de nombreuses innovations viennent bousculer les pratiques habituelles. Parmi elles, il y a le robo-advisor. Il s’agit de fintech spécialisées dans la gestion des enveloppes dans le but de gérer de manière pilotée vos assurances-vie, les compte-titres ou encore les PEA. Faut-il se laisser tenter ? On vous dit tout !

Concrètement, qu’est-ce qu’un robo-advisor ?

Ce que l’on appelle en français des robots conseillers proposent aux particuliers qui souhaitent épargner des solutions basées sur des recommandations et des processus d’anticipation. En utilisant les robo-advisors, les erreurs liées aux effets de panique ou à l’euphorie sont diminuées car ces conseillers digitaux ne sont pas influencés par les sentiments par exemple.

Le saviez-vous ? Aujourd’hui, 80% des ordres en bourse sont directement gérés par des robots ?

Objectif : des rendements plus élevés

Il s’agit d’un service qui peut être particulièrement apprécié par les particuliers qui n’ont aucune connaissance en la matière mais qui souhaitent investir en bourse. Jusqu’à présent nombreux étaient les épargnants à se tourner vers leur banque ou des sociétés spécialisées en gestion de portefeuille pour gérer ces placements, soit par manque de temps soit par manque de connaissance.

De nos jours, les robo-advisors prennent de plus en plus de place dans ce secteur. Cette offre alternative s’appuie sur des algorithmes et des calculs pour réaliser des anticipations.

En pratique, les investissements sont réalisés automatiquement en fonction de votre situation financière, de vos objectifs de rendements et de votre profil de risque. Grâce à toutes les informations que vous transmettez en amont, les robo-advisors sont en mesure de choisir à votre place. Vous n’avez plus à penser à vos achats d’actions.

Autre avantage : les frais liés à ces robo-advisors sont généralement moins élevés que les services gérés par des équipes de conseillers. Auparavant ces robots conseillers étaient utilisés par des professionnels mais progressivement leur application s’est démocratisée devenant ainsi accessible à tout le monde.

Notre comparatif des meilleurs robo-advisor en 2021

Toutes les plateformes de robo-advisor n’offrent pas les mêmes services ou les mêmes avantages. C’est la raison pour laquelle un comparatif détaillé des meilleures offres sur le marché vous permettra d’avoir une vision globale de ce qui existe et de ce qui pourrait convenir selon vos objectifs d’investissement.

eToro

Ce courtier en ligne est spécialement dans le social trade. En d’autres termes, l’une de ses principales fonctionnalités permet de recopier les stratégies de spéculation de traders émérites pour profiter de leurs connaissances et espérer obtenir un meilleur rendement.

  • Plateforme très sécurisée
  • Ergonomie intuitive pour une prise en main facilitée
  • Idéal pour débuter grâce à son compte démo, son utilisation ludique et ses ressources documentaires.
  • Nombreux marchés financiers accessibles ainsi que des cryptomonnaies
  • En réalité, eToro n’utilise pas de robo-advisor mais son outil CopyTrade offre une alternative attractive.

Nalo

Créé en 2017 dans le but de réduire les conflits d’intérêt des institutions financières, ce robo-advisor propose des investissements en fonction de vos objectifs financiers : retraite, immobilier, épargne, transmission de patrimoine…

  • Ce robo-advisor est en mesure de conseiller des placements
  • fonds à capital garanti, des fonds indiciels obligataires ainsi que des fonds indiciels en actions.
  • Possibilité également de souscrire une assurance-vie ou d’investir dans des entreprises écoresponsables.
  • Les investissements sont réalisés selon vos objectifs et non pas votre profil.
  • Au-delà d’une épargne de 250 000€, un conseiller privé vous accompagne.

Yomoni

Lancé depuis 2016, Yomoni accompagne plus de 20 000 investisseurs et gère un capital avoisinant les 250 millions d’euros.

  • Ce robo-advisor français propose des solutions de placement en assurance-vie, en compte-tires et en PEA.
  • Pour investir, le montant minimum est de 1000€
  • Le service client est reconnu comme étant très réactif
  • Toutefois, le fonctionnement peut paraître complexe pour les non initiés
  • Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire ces avis utilisateurs sur Yomoni

WeSave

Filiale du groupe Amundi et créé en 2012, ce robo-advisor commercialise des des contrats d’assurance-vie multisupports ainsi que de la capitalisation multisupports.

  • WeSave propose aussi de se lancer dans l’investissement immobilier avec sa gestion 100% digitale des Sociétés civiles de placement immobilier.
  • Le montant minimum pour investir est de 300€
  • Pas de compte-titres ni de PEA
  • WeSave se tourne progressivement vers le conseil en gestion de patrimoine

Advize

Depuis 2012, Advize propose deux contrats d’assurance-vie.

  • Le premier est accessible dès 500€ et donne droit à plus de 80 fonds ainsi que des frais réduits de 1,45% par an.
  • Le second concerne les clients fortunés avec un droit d’accès élevé à 30 000€ mais mettant à disposition plus de 200 fonds. Les frais sont plus élevés (1,6%).
  • Offre peu diversifiée.
  • Un système d’alerte par email permet aux épargnants de suivre les recommandations digitales de la fintech.

Birdee

Créée en 2016 et rachetée par la banque BNP Paribas en 2017, cette plateforme se positionne en tant que solution d’investissement dans des portefeuilles directement gérés par des experts.

  • Les frais sont relativement bas
  • Possibilité d’épargner à partir de 50€
  • Les portefeuilles disponibles sont plus ou moins risqués selon votre profil investisseur : dynamique, protecteur, stable, modéré ou défensif.
  • La gestion est totalement déléguée

Il ne faut pas oublier que pour toutes ces solutions, les performances peuvent être totalement variables. En trading, les rendements passés ne préjugent jamais des performances futures.

Catégories : Placement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =