Le calcul du ROCE (return on capital employed) est régulièrement utilisé lors de l’analyse des comptes d’une entreprise. Cet indicateur permet de calculer la rentabilité économique d’une entité.

Définition du ROCE

Le ROCE permet de mettre en avant la rentabilité économique (hors prise en compte du coût de l’endettement net d’impôt) dégagée par l’ensemble des capitaux mobilisés (soit les capitaux propres et les dettes financières).

Pour pouvoir être bénéficiaire le coût moyen pondéré du capital (pondération entre le coût des capitaux propres exigés par les actionnaires et le coût de l’endettement) doit être inférieur au ROCE.

La différence entre le ROCE et le ROE

Le ROCE calcul la rentabilité liée à l’ensemble des capitaux mobilisés. Le ROE (return on equity) calcul lui la rentabilité liée uniquement à la mobilisation des capitaux propres.

Le ROE est déterminé par le résultat net/ capitaux propres. Il permet ainsi de mettre en avant l’effet de levier réalisé. Lorsque le ROCE (taux de rentabilité sans prise en compte du coût de l’endettement) est supérieur au taux d’intérêt auquel l’entreprise emprunte, on parle d’effet de levier. L’entreprise mobilise ces capitaux empruntés dans une activité qui lui rapporte plus que ce que lui coûte les capitaux empruntés. A noter toutefois, que pour ne pas rencontrer de difficultés de trésorerie, les flux de trésorerie dégagés par l’entreprise doivent correspondre avec le remboursement des échéances d’emprunts.

Calcul du ROCE

La formule du ROCE est la suivante : résultat économique après impôt / capitaux mobilisés

Le résultat économique après impôt peut être calculé selon deux méthodes :

  • à partir du résultat net, il est dans ce cas égal à : résultat net + coût de l’endettement net * (1 – taux d’imposition). On ne prend pas en compte le coût de l’endettement mais on considère l’impact de la charge financière sur l’impôt. En effet, les intérêts d’emprunts sont déductibles d’impôts.
  • à partir du résultat d’exploitation, il est alors égal à : résultat d’exploitation + autres produits financiers – autres charges financières – impôts (présents dans le compte de résultat) – coût de l’endettement net * taux d’imposition

Les capitaux mobilisés correspondent aux capitaux propres ajoutés de l’endettement net (soit les dettes financières – trésorerie disponible)

Exemple de calcul du ROCE

L’entreprise GSE souhaite calculer son ROCE. On retient un taux d’imposition de 25%. Les données financières sont les suivantes, au niveau du compte de résultat :

  • Résultat d’exploitation = 100k
  • Autres charges financières = 6k
  • Autres produits financiers = 1K
  • Intérêts des dettes financières = 7k
  • Intérêts reçus des placements réalisés = 2k
  • Impôt sur les sociétés = 22.5k
  • Résultat net = 67.5k

Au niveau du bilan :

  • Dettes financières = 110k
  • Trésorerie disponible = 10k
  • Capitaux propres = 60k

Calcul du résultat économique après impôt

A partir du résultat net : résultat net 67.5k + coût de l’endettement net * (1-25%) soit (7k-2k)*0.75% = 71.25k

A partir du résultat d’exploitation : résultat d’exploitation 100k – autres charges financières 6k + autres produits financiers 1k – impôts 22.5k – coût de l’endettement net 5k * 25% = 71.25k

Calcul des capitaux mobilisés

Les capitaux mobilisés correspondent aux capitaux propres 60k + dettes financières 110k – trésorerie disponible 10k = 160k

Calcul de la rentabilité économique (ROCE)

Maintenant que les principaux éléments ont été appliqués, il ne reste plus qu’à appliquer la formule du ROCE : 71.25k/ 160k = 44.5%

Catégories : Finance

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 12 =