Henry Mintzberg est un théoricien et professeur de management. Pour Mintzberg les organigrammes classiques ne détermine pas correctement la structure d’une organisation. Il a alors illustré ce qu’est selon lui la structure d’une organisation.

Structure selon Mintzberg : le schéma

L’illustration de Mintzberg démontre qu’une organisation est composé de plusieurs services qui interagissent entre eux.

structure mintzberg

Pour Mintzberg la structure d’une organisation est composée de plusieurs composantes. Une organisation nécessite une combinaison de plusieurs composantes en interaction par des mécanismes de coordination. Ces composantes ont chacun un rôle :

  • le centre opérationnel regroupent les individus qui effectuent le travail de production
  • sommet stratégique correspond aux dirigeants qui fixent la stratégie et la directive.
  • la ligne hiérarchique encadre et transmet les directives au centre opérationnel.
  • technostructure est composé d’analystes et experts. Ils ont un rôle de soutien, de conseil et n’exercent aucune autorité.
  • support logistique, ce sont les services sans lien avec la production mais nécessaires pour la gestion de l’entreprise : le service comptable, ressources humaines…

Différents types d’organisations

Certaines composantes de la structure définit par Mintzberg sont plus ou moins présents en fonction des types d’organisation. Mintzberg a décrit 6 types d’organisations.

Entrepreneuriale

L’organisation entrepreneuriale est dédiée aux petites entreprises. Le dirigeant (sommet stratégique) supervise directement ses employés (centre opérationnel). Il n’y a pas de technostructure ou support logistique. Ces activités sont généralement externalisées.

Mécaniste

Dans ce type d’organisation, on retrouve une standardisation des procédures. Le travail est répétitif pour le centre opérationnel. Dans ces organisations souvent de tailles importantes, on retrouve une forte autorité et peu d’autonomie. Le sommet stratégique et la ligne hiérarchique ont une place importante. Et la technostructure va permettre de mettre en place cette standardisation.

Professionnelle

Les organisations professionnelles reposent sur le savoir faire des collaborateurs. Ces collaborateurs forment le centre opérationnel. Dans ce cas où les collaborateurs sont autonomes, les interactions avec le support logistique sont plus importantes.

Divisionnelle

Dans une organisation divisée en plusieurs unités, le sommet stratégique fixe les objectifs et décentralise le pouvoir au sein de ces unités. Le support logistique et la technostructure sont également sollicités.

D’autre part l’organisation divisionnelle opte bien souvent pour une standardisation des résultats comme mécanisme de coordination. C’est à dire que le sommet stratégique accorde de l’autonomie à condition de remplir des objectifs.

Innovatrice (adhocratique)

Dans ces organisations les individus sont coordonnés par des ajustements mutuels, c’est à dire des jeux informels. Les individus sont très qualifiés. Il y a d’importantes interactions avec le support logistique.

Missionnaire

Dans une organisation missionnaire il n’y a pas de hiérarchie. Les individus partagent l’idéologie et les buts de l’organisation. C’est cet accord avec les buts poursuivis par l’organisation qui permet de coordonner les individus. Chaque composante est donc sollicitée.

Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 1 =