La majorité des activités nécessitent d’être raccordé à l’électricité. EDF est l’acteur principal mais Il existe désormais de multiples fournisseurs d’électricité. Il s’agit d’une dépense courante qui revient très souvent. C’est pourquoi nous avons décidé de vous présenter un article sur la comptabilisation d’une facture d’électricité.

Comptabilisation de la consommation et de l’abonnement d’électricité

L’abonnement auprès de son fournisseur d’électricité ainsi que sa consommation réalisée constitue une dépense à enregistrer en charges.

Acomptes

Certains fournisseurs prélèvent des acomptes mensuels en fonction de votre consommation passée.

Les acomptes prélevés sont à comptabiliser par le :

  • débit du compte 4091 « fournisseur avance et acompte »
  • par le crédit du compte « 512 banque »

Au moment de la facturation

Les comptes comptables à utiliser sont les suivants :

  • Débit du compte 6061 « fournitures non stockables »
  • Débit du compte 44566 « TVA déductible »
  • Par le crédit du compte 401 « fournisseur »

À noter que l’on utilise généralement un sous compte du compte 6061. En effet on enregistre dans ce compte l’eau, le gaz et l’électricité. C’est pourquoi de nombreuses entreprises pour mieux se retrouver font le choix de créer des sous comptes.

Exemple : 60611 « eau », 60612  » Électricité  » et 60613 « gaz »

À la clôture de l’exercice comptable

Afin de rattacher les charges à leur exercice des écritures comptables supplémentaires peuvent intervenir à la clôture. Le principe de séparation des exercices est un des principes fondamentaux en comptabilité.

Bien souvent la consommation du dernier mois de l’exercice comptable est facturée l’exercice suivant.

Dans ce cas comme il s’agit d’une dépense qui concerne l’exercice en cours et ceux même si la facturation intervient sur l’exercice suivant, nous allons réalisée une écriture comptable.

Ce cas porte le terme de « facture non parvenue » et engendre l’écriture suivante :

  • débit du compte 6061 « électricité »
  • débit du compte 44586 « TVA à régulariser »
  • crédit du compte 4081  » facture non parvenue »

Comptabilisation de travaux d’électricité

Il faut dissocier de types de travaux électriques :

  • les travaux qui vont procurer un avantage économique à long ou moyen terme
  • les simples travaux d’entretien

Travaux qui vont procurer un avantage économique à moyen ou long terme

Ces travaux qui peuvent être le raccordement à un fournisseur comme EDF, la réfection ou encore la mise aux normes de l’électricité vont constituer un actif à immobiliser par l’écriture comptable :

  • débit du compte 218 « installation générale et agencement »
  • débit du compte de TVA sur immobilisation « 44562 »
  • crédit du compte 404 « fournisseur d’immobilisation »

Travaux d’entretien

A contrario les simples travaux d’entretien sont quant à eux à comptabiliser en charges.

  • débit du compte 615 « entretien et réparation »
  • débit du compte 44566 « TVA déductible »
  • crédit du compte 401 « fournisseur »
Catégories : Comptabilité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 28 =