La valeur d’un bien immobilier est bien souvent estimé à plus de 100 000 euros. En cas d’incident le préjudice peut être très élevé. L’assurance habitation permet de couvrir ce risque d’incident. Que comprend un contrat d’assurance habitation ? Cette assurance est-elle obligatoire ? Comment choisir son contrat d’assurance habitation ? On vous explique tout ici !

Que comprend un contrat d’assurance habitation ?

Tout d’abord il faut savoir que bon nombre d’organismes proposent plusieurs prestations au sein du contrat d’assurance habitation. On parle de contrat multirisques habitation. Ce type de contrat couvre généralement :

  • garantie de dommages aux biens : Votre bien immobilier ainsi que les biens meubles qui là compose peuvent être assurés par ce type de contrat. Il existe toutefois des clauses d’exclusions de garantie. Certains éléments ne sont pas couvert veillez à bien lire votre contrat.
  • garantie responsabilité civile habitation : cette garantie couvre les dommages que vous causez à un tiers et ceux au sein de votre habitation. Exemple : un dégât des eaux dans votre logement occasionne de lourdes fuites sur le plafond de votre voisin.
  • garantie responsabilité civile vie privée : cette garantie vous couvre lors de la survenance d’un dommage à un tiers. En cas de préjudice causé vous vous devez d’indemniser la personne lésée. Cette assurance va vous permettre de vous assurer pour éviter toute déconvenue. Exemple : vous cassez par maladresse le téléphone d’un ami.

Cette assurance est-elle obligatoire ?

Il faut savoir que les obligations diffèrent selon si vous êtes locataire ou propriétaire de votre logement.

  • Propriétaire de votre logement

Dans le cas où vous êtes propriétaire de votre logement et que celui-ci est situé au sein d’une copropriété, vous êtes obligé de souscrire à une assurance responsabilité civile habitation. Cette obligation vise à faciliter l’indemnisation des copropriétaires en cas d’incident. Si votre bien ne fait pas partie d’une copropriété, aucune assurance n’est obligatoire.

  • locataire de votre logement

Tout locataire a pour obligation de souscrire à une assurance nommé « responsabilité civile locative ».

Dans plusieurs cas, certaines assurances ne sont pas obligatoire. Il est important de rappeler que si elles ne sont pas obligatoires, elles sont toutefois vivement conseillées.

Comment choisir son contrat d’assurance ?

Pour choisir votre contrat d’assurance, il est important de vérifier les points suivants :

  • le montant des biens assurés correspond à vos besoins. Il existe un plafond de prise en charge par votre assureur notamment au niveau des biens mobiliers. Ce plafond peut bien souvent être modifié. Bien entendu cela engendre de ce fait une hausse des cotisations.
  • relire les clauses d’exclusions et les éléments non assurés. En principe, les liquidités (espèces, billets, carte bancaire, objets précieux etc…) ne sont pas pris en charge. Tout comme les biens tels un bateau, une remorque, voiture… Certains faits peuvent également vous exclure du droit à indemnisation (vol réalisé par un membre de sa famille, dommage lié à un manque d’entretien…)
  • vérifier si votre contrat inclut la garantie tous risques immobiliers. Cette garantie est plus protectrice et vous couvre même si le responsable n’est pas connu. L’exemple typique est le cas de la chute d’un arbre. Si il est jugé que le vent n’est pas assez violent pour être qualifié de catastrophe naturelle sans l’option pour la garantie tous risques immobiliers vous n’êtes pas couvert. Nous ne faisons pas la promotion de cette garantie, seulement c’est un élément à prendre en compte afin de comparer correctement deux offres.

Comment obtenir une assurance habitation au meilleur prix ?

Voici quelques recommandations, pour obtenir l’assurance habitation la moins cher :

  • choisir un plafond d’assurance pour vos biens mobiliers cohérent. En effet, certaines assurances proposent d’assurer vos biens mobiliers pour une centaine de milliers d’euros. Si ce n’est pas utile pour vous, il est important de revoir ce critère à la baisse.
  • choisir l’option rééquipement à neuf en analysant vos biens. Il est également possible d’opter pour une assurance rééquipement à neuf. Seulement bien souvent le rééquipement à neuf ne concerne que les biens assez récent (moins de 5 ans). Si vos équipements sont anciens, cette option n’est peut être pas la plus essentielle.
  • comparer : comme pour tout achat, pour obtenir le meilleur prix, il est bien souvent nécessaire de consulter plusieurs agences. Faites ensuite votre choix.
  • demander un devis à votre assureur principal. Si toute la famille possède l’ensemble de ses assurances dans la même agence, votre assureur vous accorderez plus facilement un geste commercial.
Catégories : Placement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 17 =