Internet permet à tout le monde de créer et d’avoir son propre site web. Certaines personnes préfèrent les créer en codant directement les pages web à l’aide de différents langages de programmation comme HTML, PHP, ASPX, etc., et d’autres utilisent plutôt des outils ou plateformes CMS (content management system) pour créer les sites web.

Chaque méthode a ses avantages comme la facilité d’utilisation pour les CMS et le contrôle complet pour les langages de programmation.

Cependant, si une personne maîtrise les langages de programmation et les CMS, elle pourra créer facilement un site tout en ayant un contrôle total sur ce dernier.

Parmi les CMS les plus répandus sur Internet, on trouve Joomla. Celui-ci a été lancé en 2005 et se base sur PHP et MySQL et permet de créer des sites web simples, statiques et dynamiques.

Pour les sites dynamiques, vous pouvez avoir des sites e-commerce, des blogs, etc. Tout cela vous donne une idée sur le potentiel de ce CMS qui n’a de limite que l’imagination du développeur.

Dans cet article, nous abordons 7 points importants à savoir avant d’installer le CMS Joomla sur l’hébergeur d’un site web.

1- Compatibilité.

Étant un CMS très populaire, il en va de soi que les hébergeurs proposent un niveau de compatibilité assez élevé avec Joomla. Mais cela n’est parfois pas le cas avec tous les hébergeurs présents sur Internet. Certains hébergeurs vraiment pas chers ou gratuits n’ont pas la configuration nécessaire minimale pour faire tourner Joomla, et donc ce CMS ne fonctionnera pas sur eux. Avant de vous lancer dans l’installation du CMS sur votre hébergeur, prenez le temps de jeter un coup d’œil à la page d’information de ce dernier pour voir s’il est compatible avec Joomla. Aussi, renseignez-vous sur la configuration de l’hébergeur pour voir s’il pourra faire fonctionner le CMS ou non. Cette page contient des informations sur la bande passante, l’espace de stockage, la puissance de traitement, le système d’exploitation, etc.

2- Prise en charge de Joomla.

Parfois, on peut trouver un système compatible avec un outil, sans pour autant que ce dernier soit pris en charge par le système. C’est le cas de certains hébergeurs qui fonctionnent sous Windows Server. Étant un CMS fonctionnant avec le langage PHP, Joomla a donc besoin d’un serveur Apache pour pouvoir s’exécuter.

3- Prise en charge de logiciels.

Étant une plateforme, Joomla nécessite des logiciels pour fonctionner sur un hébergeur. Ces logiciels sont, entre autres, MySQL, phpMyAdmin, etc. Sans eux, il vous sera impossible d’installer Joomla sur votre hébergement. Du coup, assurez-vous que l’hébergeur dispose de tous les outils nécessaires pour faire fonctionner Joomla. Vous trouverez toutes ces informations sur les pages d’informations du site officiel de Joomla et de celui de l’hébergeur que vous souhaitez prendre. Si vous n’êtes pas dans une humeur de recherche, vous trouverez des informations et des avis sur ces outils sur ce site web qui regroupe les meilleurs hébergeurs web du moment qui prennent en charge Joomla.

4- Savoir utiliser un client FTP.

Dans certains cas de figure, vous devrez utiliser un client FTP afin de transférer tous les fichiers d’installation de Joomla. Un client FTP est juste un logiciel qui permet de transférer des fichiers entre un ordinateur et un serveur web (hébergeur). Certains hébergeurs modernes proposent l’installation de CMS directement depuis le cPanel de l’hébergeur, ce qui facilite grandement l’expérience. Mais il en existe encore qui n’ont pas cette fonctionnalité. Pour utiliser un client FTP, vous aurez besoin de l’hôte (adresse de l’hébergeur), votre identifiant et mot de passe, et le port. Toutes ces informations sont nécessaires afin d’envoyer directement les fichiers de Joomla, ou autre, vers votre espace de stockage sur l’hébergeur.

5- Choisir un hébergeur fiable.

Sur ce point, vous devrez faire des recherches sur Internet afin de connaître qui sont les hébergeurs fiables. Il existe pleins de sites web qui permettent aux clients de laisser des commentaires et des avis sur les hébergeurs web et autres services. Faites vos recherches et choisissez un qui est bien noté par ses clients et qui propose aussi de bons prix sur les hébergements.

6- Choisir un hébergeur qui propose un certificat SSL avec son offre.

Traitant des information sensibles voire confidentielles, Joomla a besoin d’avoir recours au protocole HTTPS pour transférer des données entre le serveur et les clients. De ce fait, orientez vos recherches d’hébergeurs sur ceux qui proposent un certificat SSL avec leur offre. Cela vous permettra de faire des économies annuelles, mais aussi de perdre moins de temps à chercher un certificat sur Internet, l’acheter puis l’installer sur le serveur de l’hébergeur. Cette opération n’est pas réellement difficile à faire, surtout quand on sait qu’un certificat SSL se trouve facilement et pour pas cher l’année, mais c’est toujours un plus de voir ce dernier compris dans l’offre de l’hébergeur.

7- Choisir un serveur d’hébergement assez performant.

Joomla est un CMS moderne avec plusieurs outils intégrés pour gérer différents aspects des sites web créés avec. De ce fait, le serveur se doit d’être assez performant pour faire tourner le tout. Il est préférable pour une bonne expérience de navigation de choisir un serveur d’hébergement assez performant. Votre site sous Joomla sera plus fluide, se chargera plus rapidement et vos clients en seront ravis.

Voilà, nous venons de voir 7 points à savoir avant d’installer le CMS Joomla sur un hébergeur. Tous ces points traitent différents aspects et sont tous importants.

Joomla est un CMS moderne et évolutif, c’est pour cette raison qu’il faut bien choisir son hébergeur avant d’y installer Joomla et de créer un site web avec. Si, par malheur, l’hébergeur a été mal choisi, vous serez contraint de migrer vers une autre solution, et cette opération n’est pas vraiment une promenade de santé.

C’est pour cela que vous devez prêter attention aux choix que vous faites maintenant avec l’hébergeur afin d’éviter tout problème futur. Le processus de migration n’est en soi pas très difficile, mais s’il n’est pas exécuté correctement, ou si des fichiers sont perdus, le site ne fonctionnera pas.

Catégories : Marketing

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 19 =