La logistique est l’activité qui vise à gérer les flux physiques d’une organisation. On évoque bien souvent la livraison au client final. Mais la logistique ce n’est pas que ça. Il faut en amont gérer les approvisionnements, les stocks. On évoquera toutefois ici la logistique urbaine. Il s’agit en principe de la livraison au client final, aussi appelé livraison au dernier kilomètre, réalisée en zone tendue soit dans les centres villes.

Les problématiques de la logistique urbaine au dernier kilomètre

Livrer en centre ville engendre plusieurs difficultés. Nous rappellerons les diverses difficultés avant de dévoiler plusieurs solutions.

Livraison urbaine et bouchons

Il est de plus en plus difficile de circuler dans les centres villes. La livraison au dernier kilomètre dans ces lieux amènent à se poser des questions. Notamment utiliser un camion pour livrer le client final, est-il l’unique solution ? En effet, cette technique peut devenir très couteuse. Pour chaque colis il est nécessaire de rémunérer un livreur qui va passer une bonne partie de son temps dans les bouchons.

En principe, la logistique du dernier kilomètre représente 30% du coût total d’acheminement du produit. Les couts la livraison au dernier kilomètre sont donc élevés surtout si l’on compare ces couts aux nombres de kilomètres parcourus.

Livraison et pollution

L’ADEME (l’agence de la transition écologique) a mené une étude par laquelle elle démontre qu’en France les émissions de gaz à effet de serre sont principalement dus aux transports. 30% des émissions de gaz à effet de serre proviennent du transport. Et sur ces 30%, 95% des émissions sont provoqués par le transport terrestre.

Et cette émission de gaz à effet de serre par transport terrestre est due en partie aux livraisons aux derniers kilomètres dans les zones urbaines. Il est donc important de trouver des alternatives.

Les nouveaux modes de consommation

Le nombre de commandes réalisées sur internet explosent chaque année. Le e-commerce a d’importants impacts sur le nombre de livraisons aux derniers kilomètres en centre ville.

Parallèlement à ce phénomène, les consommateurs commandent de plus en plus local. C’est à dire qu’ils réalisent des achats dans des commerces de proximité. Ce qui a un impact sur la logistique urbaine.

Quelles solutions pour la logistique urbaine au dernier kilomètre ?

Heureusement différents acteurs émergent pour répondre aux enjeux de la livraison du dernier kilomètre dans les grands centres urbains.

Livreurs à vélo

La livraison à vélo est un bon moyen de désengorger les centres villes et éviter les bouchons. En plus de ça il s’agit d’un moyen très écologique.

Le seul bémol lorsque l’on recourt à un livreur à vélo est qu’il n’est pas possible de faire transiter des colis de tailles importantes. D’autres part, ce modèle nécessite de disposer d’un local proche de ses clients, soit en centre ville. Le coût du foncier n’est pas le même que si l’on stocke les marchandises en périphérie d’un centre ville.

Mutualisation des livraisons

Le fait de mutualiser la livraison des commandes dans une même zone va permettre de livrer des colis de toutes tailles, faire des économies sur le transport et désengorger les centres villes.

Il y a tout de même des inconvénients à ce moyen de livraison. En effet, la gestion de la logistique est dans ce cas plus compliqué et cela nécessite d’avoir un grand nombre de clients dans une localisation précise. Cette solution peut également provoquer des délais de livraison plus long. La livraison est lancée lorsque le nombre de commandes est suffisamment important pour remplir un camion.

Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 2 =