Il existe divers outils stratégiques qui permettent de mettre en place une démarche stratégique. Le modèle LCAG porte les initiales de leurs auteurs qui sont Edmund LEARNED, Roland CHRISTENSEN, Kenneth ANDREWS, William GUTH. Ce modèle a été réalisé par des professeurs Américains de Harvard en 1965.

Présentation du modèle LCAG (ou SWOT)

Le modèle LCAG est cependant plus connu sous le nom de matrice SWOT ou encore FFOM. Il s’agit des initiales Strengts (forces)/ Weaknesses (faiblesses)/ Opportunities (opportunités)/ Threats (menaces).

En effet le modèle LCAG combine diagnostic interne et diagnostic externe. Ce modèle peut être pertinent dans le sens où il combine l’analyse de l’entreprise et de son environnement. Ce qui n’est pas possible par des outils comme le PESTEL, la chaine de valeur ou encore les 5+1 forces de PORTER, qui se concentrent sur une analyse uniquement interne ou uniquement externe.

modèle lcag swot

Diagnostic interne

Le modèle LCAG combine diagnostic interne et externe. Dans l’analyse interne on y retrouve les forces et faiblesses.

L’analyse interne consiste à se focaliser sur l’entreprise et son savoir faire.

Dans les forces et faiblesses on y recense généralement les ressources qui peuvent être bien entendu financières mais cela peut aussi être des ressources en compétences, des ressources immatériels par la notoriété, détention d’un brevet…

Diagnostic externe

Contrairement à l’analyse interne on se focus ici sur l’environnement de l’entreprise.

Les opportunités et menaces peuvent concerner le macro-environnement, soit des facteurs sur lesquels l’organisation de peut pas agir. Ces facteurs sont mis en avant par la méthode PESTEL :

  • politique
  • économique
  • social
  • technologique
  • environnement
  • légal

Au contraire l’organisation interagit avec le micro-environnement. Les 5 forces de PORTER mettent en avant ce micro-environnement qui peut être :

  • intensité de la concurrence
  • pouvoir de négociation avec les clients
  • avec les fournisseurs
  • menaces de nouveaux entrants
  • présence de produits de substitution

De ces analyses va ensuite découler la mise en place d’une stratégie. Par exemple, si le modèle LCAG met en avant la menace de produits de substitution. Il peut être envisager d’investir dans l’innovation pour se démarquer de ces produits.

Catégories : Management

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 12 =