Private Equity est un système d’investissement qui permet d’entrer au capital des entreprises qui ne sont pas cotées en bourse. C’est un placement qui permet de promouvoir et soutenir l’économie locale. Il était réservé auparavant exclusivement au Business Angels. Mais il est depuis quelques temps accessible à tous et à toutes les personnes qui ont de l’épargne en réserve et souhaitent l’investir.

Private Equity : Définition et différents types

Le Private Equity est un système de placement qui consiste à acheter des actions qui ne sont pas cotées en bourse. Cet investissement peut se faire directement, avec des fonds ou via des sociétés d’investissement spécialisées dans ce type d’investissement quelque peu novateur dénommé Private Equity.

Les différents types de Private Equity

On distingue plusieurs types d’investissement Private Equity. Il s’agit de :

  • Le capital risque ou capital innovation qui est un investissement dont le but est d’accroitre les fonds propres de l’entreprise au cours des premières années de sa création ;
  • Le capital retournement qui est une opération mise en place dans le but de financer une société en difficulté ;
  • Le capital développement qui est un investissement effectué lors de l’augmentation de capital de l’entreprise ;
  • Le capital transmission qui consiste à acheter tout ou une partie du capital d’une entreprise afin de procéder par la suite à sa transmission.

Chacun de ces types d’investissement suscités a ses avantages et ses inconvénients. 

Comment faire un investissement en Private Equity ?

Il existe principalement deux possibilités d’investissement en Private Equity. La première est d’entrer au capital de sociétés non côtés en se rapprochant directement desdites sociétés. La deuxième consiste à acheter des parts de fonds de placement.

A ce jour, la méthode d’investissement la plus utilisée et certainement la plus efficace est celle qui se fait par l’intermédiaire des fonds de placement. Les différents supports par lesquels il est possible d’investir en pivate Equity sont : le Fonds Commun de Placement dans l’innovation (FCPI), le Fonds d’investissement de Proximité (FIP) et le Fonds Commun de Placement à Risque (FCPR).

Quel que soit le type de support choisi, investir en Private Equity comporte quelques risques. En effet, l’entreprise ayant reçu l’investissement pourrait ne pas rentabiliser comme il faut le projet ou l’activité dont la mise en œuvre nécessitait une mobilisation de ressources financières. Et il s’agit en grande partie de TPE, PME. Leurs structures financières sont donc moins importantes que des entreprises du CAC 40.

Les avantages fiscaux de Private Equity

Le Private Equity est un investissement qui comporte, malgré les risques, quelques avantages. L’un de ces avantages est d’ordre fiscal. Il consiste de manière pratique en une réduction de 18% des impôts et taxes appliqués sur les versements effectués dans FIP et FCPI. A noter que pour les versements réalisés entre le 18 mars 2022 et le 31 décembre 2022 la réduction d’impôt est de 25%, suite au décret 2022-371 du 16 mars 2022.

Toutefois, pour bénéficier de cet avantage fiscal exceptionnel, il faut conserver les titres d’investissement pendant au moins 5 ans. Le deuxième avantage important du Private Equity est qu’il ne subit pas les changements qui s’opèrent sur les marchés financiers et boursiers.

Catégories : Placement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 11 =