les atouts de l'assurance vie

Les atouts de l’assurance vie sont divers et méritent d’être détaillés. Avant cela nous commencerons par expliquer son principe même. Et vous allez voir que finalement l’assurance n’est pas que pour la succession.

L’assurance vie est une manière d’épargner des fonds. Le souscripteur verse des primes (périodiquement ou non) en contrepartie celui-ci obtient des intérêts dont le taux varie en fonction du type de contrat de contrat choisit.

Il existe 2 types de contrat d’assurance vie :

  • Monosupport : il s’agit du placement en fonds euros. Ce fonds engendre un rendement assez faible mais garanti. Le taux tourne aux alentours de 1.5%.
  • Multisupport : il est possible dans ce cas de placer les primes versées sur plusieurs types de supports : soit en fonds euros ou soit en unité de compte. Les placements sous forme d’unités de compte sont plus risqués puisqu’il s’agit d’actifs financiers (actions, organisme de placement collectif, obligations) et immobiliers (parts de SCPI, OPCI)

Le contrat est conclut avec une date d’échéance déterminée. Le contrat d’assurance vie peut se terminer avant l’échéance en cas de rachat ou de décès du souscripteur, auquel cas le capital est versé au bénéficiaire désigné lors de la souscription.

Les atouts de l’assurance vie 

Ce placement financier revêt notamment des avantages fiscaux. Ces avantages ont lieu lors de l’imposition des intérêts ainsi que lors de la transmission.

Une fiscalité avantageuse

assurance vie succession

Imposition des intérêts

Les atouts de l’assurance vie sont multiples. Toutefois son atout majeur reste sa fiscalité. En cas d’arrivé à terme du contrat sans le moindre rachat les intérêts perçus sont exonérés d’impôt sur le revenu.

De plus les intérêts perçus chaque année en l’absence de rachat ne sont pas imposés. Ces montants sont toutefois soumis aux prélèvements sociaux de 17.2 % pour les contrats monossupport en fonds euros. Pour ce qui est des placements en unités de compte les prélévéments sociaux sont exigibles uniquement au moment du rachat.

En cas de rachat avant le terme du contrat : (contrat souscrit après le 26 septembre 1997)

Contrat Fiscalité sur intérêts perçus
<8 ans Impôt :
Taux forfaitaire 12.8 %
Ou barème progressif de l’impôt
+ prélèvements sociaux (17.2%):
CSG 9.2%
CRDS 0.5%
Prélèvement de solidarité : 7.5%
>8 ans avec versements <150 000 € Impôt :
La base imposable est minoré d’un abattement de 4600€ pour un célibataire ou 9200€ pour les couples.

Prélèvement forfaitaire libératoire 7.5%
Ou barème progressif de l’impôt

+ prélèvements sociaux (17.2%):
CSG 9.2%
CRDS 0.5%
Prélèvement de solidarité : 7.5%
>8 ans fraction des versements >150 000 € Impôt :
La base imposable est minoré d’un abattement de 4600€ pour un célibataire ou 9200€ pour les couples.

Taux forfaitaire 12.8%
Ou barème progressif de l’impôt

+ prélèvements sociaux (17.2%):
CSG 9.2%
CRDS 0.5%
Prélèvement de solidarité : 7.5%

Il existe également des cas où le contribuable est exonéré d’imposition sur ses intérêts perçus.

Assurance vie : succession

Les droits de succession dans le cadre l’assurance vie sont les suivants :

L’assurance vie est également avantageuse en matière de fiscalité sur les droits de succession.

Age des versements Fiscalité (droits de succession)
Primes versées avant 70 ans <152 500 € exonéré d’imposition
>152 500 € taux forfaitaire de 20%
>70 ans <30 500 € exonéré d’imposition
>30 500 € soumis aux droits de succession

Assurance vie succession : un véritable atout

L’assurance vie a enfin pour atout de pouvoir verser un capital à un bénéficiaire sans qu’un lien de parenté ne soit requis. Attention toutefois à ne pas créer un important déséquilibre en cas d’exagération l’assurance vie pourra être réintégrée dans la succession.

Cet article est susceptible de vous intéresser : Loi Pinel, Denormandie intéressant ?

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 25 =